ECO ECOLE DU CHEMIN VERT
Saunay (37)
Le p'tit citoyen
search_left
 
AU CIRQUE ZAVATTA - AVRIL 2017
 
sortie St Michel - octobre 2015

Mardi 25 novembre, nous sommes allés à l’usine Saint Michel. Au début de la journée nous sommes montés dans le bus, nous avons parlé pour faire passer le temps.

Une fois arrivés, nous avons dit bonjour à une dame qui nous a accueillis, on a regardé un film pour savoir comment faire des madeleines. Après, nous avons fait un jeu, c’était amusant parce qu’il fallait mettre les aliments avec les bonnes saveurs (acide, amer, sucré, salé). Une fois le jeu fini, nous en avons fait un autre où il fallait toucher l’aliment et le deviner et le sentir. Après nous sommes allés aux toilettes, quand nous sommes tous passés aux toilettes, nous avons fait la visite des machines. Les machines font des gâteaux et des madeleines. Nous avons dit à la dame au revoir et nous sommes remontés dans le bus pour aller manger.

Une fois arrivés au terrain de jeux nous avons pique-niqué et nous sommes rentrés à l’école.

Tom et Tristan

 

On est parti dans le car à neuf heures trente. Dans le car, j’étais à côté de Lucas. Avec Lucas, on a discuté et joué. On s’est arrêté devant l’atelier de Saint Michel. On est descendu du car, on s’est mis en rang. On a dit bonjour, on s’est assis sur le canapé, on est parti aux toilettes puis on s’est assis. La dame s’est présentée et nous a présenté deux fruits qui venaient du cacaotier, un qui s’appelle la cabosse et après on a regardé un film : il y a la poule de Saint Michel. La dame a sorti un tableau puis on a joué aux magnets. Sur le tableau Hugo a écrit : sucré, salé, amer, acide. Moi j’avais mon magnet des pralines.

Florent

 

On a regardé un film pour savoir comment on fabrique les madeleines. On a mangé un biscuit aux pépites de chocolat et une madeleine. Nous avons fait 4 jeux : un sur les quatre saveurs, un sur la vue, un sur l’odorat et un sur le toucher.

On est allé dans une salle, il y avait quatre machines. On a pique-niqué dans un parc.

Mahel

 

Quand je me suis installé dans le bus j’étais à côté de Tom. Après on est arrivé à l’atelier Saint Michel. Il y avait une dame qui nous attendait. Ensuite nous sommes rentrés dans une salle et la dame nous a fait passer du cacao et dans un petit pot il y avait de l’amande.

Après on a regardé le film : c’était la poule de Saint Michel. Elle avait dit qu’il ne fallait pas mettre n’importe quels ingrédients quand on fait la cuisine. Ensuite on a fait un jeu : il y avait un tableau et dessus il y avait écrit : salé, sucré, amer et acide. Après la dame nous a donné des étiquettes aimantées avec des aliments dessus. Et les étiquettes, il fallait les mettre dans salé, sucré, amer et acide.

Après la dame nous a donné un bandeau, il fallait le mettre sur nos yeux. Ensuite on a senti des aliments et ça sentait le chocolat, le citron et le café. Après il fallait toucher les aliments : j’ai touché de la farine et du café. Après j’ai été voir comment travaillaient les personnes. Il y avait une machine pour se désinfecter les mains.

Ensuite on a repris le bus pour aller pique-niquer. Après j’ai pique-niqué avec mes copains et quand j’avais fini de pique-niquer, j’ai joué au loup avec mes copains. Après on a repris le bus pour rentrer à l’école.

Louis

 

On est parti à 9 heures, on est monté dans le car qui nous a emmenés à Contres. On est arrivé à l’atelier Saint Michel. On est rentré et on a vu une boutique et après on a été dans une salle avec une dame et elle nous a expliqué comment ils font les petits gâteaux.

La dame nous a bandé les yeux et nous a fait sentir, toucher et voir. Après elle a montré un petit film qui nous expliquait comment faire un gâteau. Elle nous a dit les 4 saveurs : salé, sucré, amer et acide. IL y avait un tableau avec les 4 saveurs et nous on avait des étiquettes, par exemple « bonbon » c’est sucré, le sel c’est salé, le citron c’est acide et les endives c’est amer. Après on a été dans le couloir des cuisiniers. On a fait des petits quizz et on a répondu aux questions. Ensuite on est arrivé, on  a mangé et après on a joué et il fallait rentrer  à l’école à 16 heures.

Naya

                                         L’ATELIER ST MICHEL

 

On a été à Contres pour visiter l’atelier St Michel. Une dame nous a reçus pour nous expliquer des choses par exemple : les madeleines sont faites avec de l’eau, c’est pour ça qu’elles sont moelleuses alors que le biscuit est sans eau. Le cacaotier produit la cabosse et justement à l’intérieur il y a la fève. On en trouve en Asie, en Afrique et en Amérique du sud. La farine est faite a basse de blé, le sucre vient de la betterave. On récolte la betterave sucrière en octobre et en novembre, on l’emmène dans une usine sucrière pour en faire du sucre. En juillet et en août on récolte le blé, ça s’appelle la moisson.

Quand les pâtissiers se lavent les mains, ils les essuient avec du papier bleu comme ça s’ils ont du papier collé, au moins, ça se voit. Un pétrin sert à mélanger tous les ingrédients et peut en contenir 50 kg. Le chariot à gâteaux est placé dans un four vertical qui va le faire tourner et peut cuire jusqu'à 220°.          

                                                                                              LUCAS ET KILLIAN  CM2

 

 

    

 

 

La sortie à l’usine St Michel

 

Dans l’usine St Michel ils font des biscuits et des madeleines. L’entreprise fabrique huit millions de madeleines par jour, ils travaillent le matin, le midi et même la nuit.

Il y a quatre saveurs qui sont acide, amer, salé et sucré (les petites madeleines s’appellent des madeleinettes). Ils ont un grand four qui tourne pour que tous les gâteaux chauffent plus vite.

Pour les madeleines ça peut aller jusqu’à deux cent vingt degrés. Les gens qui travaillent dans l’usine St Michel sont obligé de porter des charlottes, des masques et des gants, ils portent tous ces accessoires pour ne pas faire tomber leurs bijoux dans les gâteaux.

Dans le couloir de l’usine St Michel il y a une machine qui sert à enlever les microbes : on a juste à rentrer nos mains et attendre que le bouton rouge soit vert.

Les doseuses peuvent créer 15000 biscuits par heure. Le chocolat a été produit par un cacaotier, le cacaotier produit des cabosses et les cabosses produisent des fèves.

Les cinq sens sont la vue, l’odorat, l’ouïe, le goût et le toucher.

Madame Calahorra et mademoiselle Chéron sont des parents d’élèves et elles nous ont  accompagnés.

Nous avons goûté une madeleine et un biscuit St Michel.

Les ouvriers font des petites madeleines, des normales et des très grosses.

Au début, on a fait un jeu : il fallait mettre les aliments avec la saveur qui allait avec.

Nous avons pique-niqué sous un kiosque et après nous avons joué un petit peu, journée finie on reprend le bus et on retourne à l’école.

                                                                                     FLORIAN  CM2

 

                                                         L’atelier Saint –Michel

 

Nous avons préparé notre pique-nique pour le lendemain. Arriver à l’école, nous avons pris notre     

sac et nous somme partis dans le car à neuf  heures, la route était longue .Nous sommes arrivés vers dix heures. Quand nous sommes rentrés à l’intérieur il y avait une bonne odeur de gâteau. Nous avons rencontré la dame. J’ai distribué les feuilles de brouillon pour prendre des notes. La dame a expliqué comment fonctionne l’Atelier Saint-Michel puis elle nous a expliqué comment s’appelle le monsieur qui s’occupe du moulin : il s’appelle le meunier et le monsieur qui ramasse le sel s’appelle le paludier. Elle nous a dit aussi que le sucre venait de la betterave  sucrière. Puis elle nous a montré deux fruits qui proviennent d’un cacaotier qui s’appelle la cabosse. Puis nous avons regardé un film court sur leur usine. Et elle nous a dit qu’ils utilisent deux tonnes d’œufs. Puis on a fait un jeu sur les quatre saveurs : acide, amer, sucré, salé. La dame nous a donné des vignettes, dessus il y avait des aliments et elle a envoyé un volontaire au tableau pour marquer dans les cases : salé, sucré, amer, acide et si notre vignette, par exemple, était une groseille, il fallait la mettre dans la bonne case. Et elle nous a dit que l’usine  était construite en dix-neuf cent cinq. Elle nous a demandé si on savait  quel est l’arbre des  amandes et un élève a dit que l’arbre est un amandier. Et la dame nous a fait déguster un biscuit au chocolat et une madeleine. On les a sentis et on recherchait ce qu’il y avait dedans  et on les a mangés. Après on a fait un jeu sur la vue et après on a fait un autre jeu avec les yeux bandés. Elle nous a mis un bocal dans lequel il y avait du miel ou du chocolat ou de la vanille. Puis après nous avons fait un autre jeu sur le toucher, toujours avec les yeux bandés. On a touché de la farine, du sucre et des graines de café. Après la dame nous a fait la visite de l’atelier où travaillent les ouvriers. Elle nous a dit que les ouvriers n’avaient pas le droit de porter de bijoux pour que ça ne tombe pas dans les gâteaux. Elle nous a montré une machine pour se laver les mains et ça les sèche tout seul. On a vu à travers la vitre plein de grosse machines.

 

                                                                  MARINA   CM2

 

 

 
sortie scolaire St Michel
 
incinérateur Blois 2014
 
sortie déchetterie 2014
 
Sortie à Paris 2013

 

 

On s’est levé à 6 h du matin pour prendre le bus qui va à Paris à 7 h 30.Le trajeta duré 3 h et onafait 220 km. On est arrivé à 11 h et onapique-niqué à 11h30.  En allant au Louvre on a fait une photo de classe. C’était la maman de Léna qui nous a accompagnés (Clément, Nathan, Marine, Marina). La maîtresse nous a donné un questionnaire de 20 questions sur l’Egypte et des indications. On est allé voir les salles égyptiennes.On a vu deux sphinx.Ona vu une maquette de l’ancien Louvre. On  avait vu  plusieurs  maquettesde  bateaux. On  a  vu des bijoux en or et en pierres précieuses.On a regardé des sarcophages en pierre et en bois de couleurs. On avait vu une robe en lin et un miroir en métal. On a regardé des outils de chasse et de pêche.Il y avait des peintures au plafond qui dataient du XVIème  siècle. 

Marina, Marine, Nathan, Clément (CE1-CE2)

 
assemblée nationale 2013
 
compte-rendu parlement des enfants

J’ai commencé la journée en commission vers 10h30 avec 50 députés juniors. On devait lire les 4 propositions de lois

Proposition de loi n°1 : visant à rompre l’isolement des aînés dans chaque commune en créant un passeport civique du jeune citoyen, consacrant 3 actions annuelles de solidarité.

Proposition de loi n°2 : visant à assurer la représentation des enfants au sein de l’école, en instituant les conseils de délégués et la représentation des élèves aux conseils d’école.

Proposition de loi n°3 : visant à prévenir les faits de violence et de discrimination au sein des établissements scolaires et à aider les élèves qui en sont victimes.

Proposition de loi n°4 : visant à sensibiliser les élèves sur les principes de l’égalité des filles et des garçons.

Ce débat a durée une heure. Ensuite nous sommes allés manger au jardin de Lassay. Puis nous sommes allés dans l’hémicycle accueillis par les roulements de tambours et par les gardes républicains qui étaient au garde à vous.

Ce que nous avons fait dans l’hémicycle :

-          Monsieur Claude Bartolone, le président de l’assemblée nationale, nous avait préparé un long discours, Vincent Peillon le ministre de l’éducation nationale lui aussi avait préparé un discours, ainsi que Madame Hélène Comway Mouret, ministre déléguée chargé des français de l’étranger. Elle était présente parce qu’une classe d’Afrique du sud était venue. Une jeune fille appellée Nokubonga Ndlovu, élève de Soweto a pris la parole. Sa classe avait travaillé sur le thème «  liberté, égalité, fraternité »  en Afrique du sud.

-          Place aux questions.

1ere question pour le ministre de l’éducation nationale :

Monsieur le ministre de l’éducation nationale, pourquoi avez-vous modifié la semaine scolaire des élèves, comment se décide les changements d’organisation aux niveaux des écoles ?

2ème question pour la madame la ministre déléguée chargée des français de l’étranger :

Madame la ministre, quel peut être votre rôle dans le développement de la démocratie à l’étranger ?

3 ème question pour monsieur le président de l’assemblée nationale :

Monsieur le président, quels conseils donneriez vous pour être un bon député ?

4 ème question pour monsieur le ministre de l’éducation nationale :

Monsieur le ministre, l’année prochaine, nous irons au collège, certains parmi nous sont inquiets, en effet à l’école, au collège comme à l’école élémentaire, nous avons remarqué qu’il y a de plus en plus de violences verbales ou physiques. Que compte faire le gouvernement pour lutter contre ces incivilités ? Allez-vous reconduire ou poursuivre les actions nationales de prévention qui avaient été mises en place l’année dernière ?

5 ème question pour monsieur le président de l’Assemblée Nationale :

Monsieur le président, nous avons découvert au fil de cette année scolaire ce qu’était l’Assemblée Nationale, son rôle ainsi que la fonction du législateur, en se penchant un peu plus sur la fonction du président de l’assemblée nationale, nous avons constaté quelle place importante vous tenez dans la vie politique française du fait de votre rôle au sein des institutions de la république, de votre contribution au bon fonctionnement de l’Assemblée. Mais du fait de la responsabilité qui vous incombe de moderniser celle-ci, de l’ouvrir au citoyen et d’assurer son rayonnement dans le monde, Monsieur le président, selon vous, quelles sont les qualités requises pour mener à bien une telle fonction nécessitant un regard transversal sur le quotidien de la vie politique française ?

 

Ensuite a eu lieu la présentation des lois et le vote sur les lois.

Et la loi arrivée première en nombre de voix est la troisième proposition avec 230 voix.

« Prévenir les faits de violence et de discrimination au sein des établissements scolaires et à aider les élèves qui en sont victimes. »

 

Compte rendu rédigée par Claire Touzé, élève en CM2 école du chemin vert à Saunay (37).

 
sortie loup garou 2013 (1)
 
Sortie au loup garou 2
 
sortie loup garou 2013 (3)
 
Clos Lucé - Septembre 2011
 
Sortie à Tours 2010
SORTIE SCOLAIRE A TOURS

Le 21 mai, nous sommes allés à Tours.
Nous sommes allés voir le Muséum d'Histoire Naturelle et le Musée des Beaux-Arts.
Tours c’est une ville. En classe, on a regardé les différences entre la ville et la campagne.
 
Vendôme 2010
Le vendredi 21 mai, nous sommes allés faire un rallye à Vendôme. La maîtresse nous a donnée deux petits livrets avec des exercices dedans. Pour répondre aux exercices il y a eu quatre groupes. Ils s’appelaient :<Napoléon III ,Louis XIV, Henri IV et César. Nous sommes allés nous promener dans Vendôme pour répondre aux exercices. Nous avons cherché les réponses sur les panneaux de la ville. Pendant notre sortie scolaire, nous avons vu une abbaye, le Loir, la cour carrée de la mairie, une fontaine, un parc avec un cèdre (arbre) planté au centre de ce parc, un château, la chapelle de St Jacques et celle de saint la Motte, des statues, le pont Chartrain, le chevet de la Trinité, une belle porte en bois et la bibliothèque.
Avant de pique-niquer, nous avons vu un grand panneau où il y a écrit des informations sur les pesticides : 1 gramme de pesticide pollue 10 km de rivière.
Le vendredi 21 Mai nous avons visité des lieux importants de l'histoire de Vendôme.
En premier, nous avons vu les ruines du château. Au centre du parc, il y a un arbre très important qui a été planté en 1800 : cet arbre est un cèdre.
Pendant cette journée nous avons eu des questionnaires à remplir.
Sur une pancarte nous avons vu qu'un gramme de pesticides pollue 10 km de rivière.
Nous sommes allés dans la cour de la mairie et on devait trouver une date autour de nous, cette date est écrite sur le dessus de la fenêtre. Nous avions sur notre livret 3 dates proposées : 1369, 1693, 1639. La réponse est 1639.
Nous sommes allés à la chapelle St Jacques. Nous avons vu ce que c'est que l'arc brisé en architecture gothique.

Le vendredi 21 Mai nous avons visité des lieux importants de l'histoire de Vendôme.
En premier, nous avons vu les ruines du château. Au centre du parc, il y a un arbre très important qui a été planté en 1800 : cet arbre est un cèdre.
Pendant cette journée nous avons eu des questionnaires à remplir.
Sur une pancarte nous avons vu qu'un gramme de pesticides pollue 10 km de rivière.
Nous sommes allés dans la cour de la mairie et on devait trouver une date autour de nous, cette date est écrite sur le dessus de la fenêtre. Nous avions sur notre livret 3 dates proposées : 1369, 1693, 1639. La réponse est 1639.
Nous sommes allés à la chapelle St Jacques. Nous avons vu ce que c'est que l'arc brisé en architecture gothique.

Le vendredi 21 Mai nous avons visité Vendôme, nous avions tous des questionnaires et chaque élève était dans un groupe, les groupes s'appelaient LOUIS XIV, François Ier, BONAPARTE et Jules César.
Nous devions chercher les réponses aux questions. Certains disaient qu'il y avait les réponses sur des statues ou des panneaux et c'était vrai. Nous sommes allés dans un parc situé au cœur des ruines d'un
château. Un arbre était planté au milieu du parc, il avait été planté en 1807 et il était très très grand. Ensuite nous sommes allés à la bibliothèque municipale, il y avait deux statues : nous devions chercher
leurs noms, les dates de naissance et de mort des personnages représentés, l'une c'était RONSARD et l'autre le Maréchal de Rochambeau.

Nous avons vu la cathédrale de Vendôme, elle était splendide, on se demande comment nos ancêtres pouvaient construire des choses aussi jolies, et taillées dans la pierre. Nous ne l'avons pas visitée car
les élèves de maternelles nous attendaient pour commencer à manger. Avant d'aller manger nous avons vu une pancarte et dessus il y avait marqué que 1 gramme de pesticides suffit pour polluer
un cours d'eau sur 10 kilomètres sachant que 76 000 tonnes de pesticides sont utilisés chaque année en France.

Ensuite, nous sommes allés dans la cour carrée de la mairie : il y avait une date gravée dans la pierre, cette date c'était 1639 : c'est peut-être la date quand elle fût construite.
Chaque année il y a une fresque de fleurs au bord du Loir.Tous les ans le thème de la fresque est différent et comme il y a deux ans la fresque n'était pas construite.

La maîtresse était très contente de notre travail car nous nous sommes impliqués dans cette visite et nous sommes restés sérieux jusqu'au bout.

 
Photos sortie Tours 2010
 
Parlement des enfants 2008
Vign_dscn1362
LE PARLEMENT DES ENFANTS
(texte écrit par Elisa PETIT – députée junior de la deuxième circonscription)

Mon papa et moi, nous nous sommes réveillés à six heures du matin. Le réveil n’a pas été aussi dur qu’on le pensait. Nous sommes partis prendre le train à Vendôme à sept heures et demi.

Quand nous sommes arrivés à la gare Montparnasse, nous nous sommes rendus compte que le parking était payant. Nous n’avions pas emporté assez de monnaie pour le payer toute la journée. Nous avons donc cherché une place pour nous garer ailleurs. Il n’y avait pas beaucoup de monde sur le quai. Mon papa m’a dit que le TGV allait jusqu’à deux cent cinquante kilomètres heure.

Quand nous sommes arrivés à Paris, nous avons vu de nombreux députés juniors sortir du TGV. Dehors, il y avait la tour Montparnasse qui avait cinquante deux étages.

Dans le métro, il y avait des députés juniors qui portaient des badges bleus. Sur le programme de la journée, il était indiqué que tous les députés juniors et leurs accompagnateurs devaient se rassembler devant le porche de l’Assemblée Nationale. Nous nous y sommes donc dirigés.

Arrivés devant le porche, les policiers faisaient entrer les personnes par couleur de badge. A l’intérieur, des ouvriers avaient montés deux chapiteaux (un chapiteau pour les badges rouges et un pour les bleus). Des personnes m’ont donné :
- deux livres
- un crayon
- et aussi une feuille où était écrit le nom de la salle de commission où je devais aller.

Claude Greff, la députée de la deuxième circonscription, nous attendait. Elle était contente de me revoir ! Elle nous a dit qu’on avait un petit peu de temps avant que j’aille en réunion. Alors elle nous a conduit dans le bar des députés qui se trouve juste à côté de la salle des conférences. Je regardais le jardin qui était à côté du bar pendant que Claude Greff expliquait à mon père la loi sur les OGM. A côté du jardin, il y avait la Seine mais elle était cachée par d’immenses buissons. Puis j’ai dû aller dans la salle Colbert (une salle de commissions).
Quand j’y suis entrée, j’ai tout de suite remarqué que c’était un petit hémicycle. Nous avons débattu sur chacune des trois lois. Dans la salle, tout le monde préférait la loi numéro deux sur les maladies rares. Chacun a parlé au micro au moins une fois. Ceux qui étaient au fond ne voulaient pas parler. Pour parler au micro, ce n’était pas pratique car celui qui était au bord devait se pousser pour que les autres puissent passer.

Après avoir débattu sur chaque loi, ce fut l’heure de se rendre dans la salle des fêtes pour manger dans une salle du palais de Lassay, là où il y a normalement le bureau du président de l’Assemblée Nationale mais il avait été enlevé pour que rien ne soit volé. Puis nous sommes allés dans le jardin que nous avons trouvé très beau. Des journalistes parlaient dans un haut-parleur pour rassembler des députés juniors par département et faire des photos.

Puis, les serveurs ont débarrassé toutes les tables et nous sommes tous rentrés dans la salle des fêtes. Tous les parents devaient sortir mais ils ne voulaient pas. Alors un huissier qui était très malin à dit :
« Les enfants avec des badges bleus, levez la main ; les enfants avec des badge rouges levez la main ; les parents levez la main. » Et ils les à tous fait sortir.

Pour entrer dans l’hémicycle, nous sommes passés entre les gardes républicains. C’était impressionnant car certains enfants essayaient de les faire rire mais ils n’y arrivaient pas. Quand tous les enfants sont entrés dans l’hémicycle, beaucoup ne savaient plus où regarder. Nous nous sommes tous assis à notre place et nous nous sommes mis à parler.

Une huissière nous a dit de ne plus parler car Xavier Darcos, Ministre de l’Education Nationale, entrait et nous avons tous applaudis. Puis le président de l’Assemblée est aussi entré et nous avons applaudi de nouveau. Chacun nous a fait un discours puis deux enfants de l’union européenne (un enfant de Slovénie et un de la République Tchèque) ont parlé. Les journalistes ont pris des photos. Puis nous avons procédé au vote après avoir entendu les textes des trois lois.

La loi sur les maladies rares est arrivée première avec 449 voix, la loi sur les téléphones simplifiés pour les enfants est arrivée deuxième avec 89 voix, et la loi sur les le recyclage des canettes dans les DOM-TOM est arrivée troisième avec 34 voix.

Puis nous sommes ressortis et tous les députés juniors ont eu des cadeaux avec un goûter. De nouveau un journaliste nous a pris en photos avec les enfants de notre département. Et nous sommes repartis contents de notre journée.
 
Parlement des enfants (1)
Parlement des enfants (2)
 
Sortie assemblée nationale
 
AU PARLEMENT : ELISA, NOTRE DEPUTEE JUNIOR
 
sortie vendôme (1)
 
sortie Vendôme (3)
sortie Vendôme (2)
 
sortie Vendôme (4)
 
Musikenfete Montoire 2008
 
Jour de Loire 2007
 
Sortie forêt cycle 3 2010
 
Vendôme 2008
 
A LA FERME 2006
 
Sortie au zoo 2016
 
Photos sortie Villandry
 
sortie Paris 2013
 
Visite château de Villandry
pt_pic_0052
Le vendredi 29 mai 2009, nous avons fait la sortie scolaire : nous avons visité les grottes pétrifiantes de Savonnières et les jardins de Villandry.
(Maé et Coline CM1)

Vers 1532, le château de Villandry est acheté par Jean le Breton. Il ne reste alors que des ruines et une tour qui vient de Moyen Age. Jean le Breton fait donc construire un nouveau château par-dessus l’ancien.
(Océane et Maëlyss CE2)



La cour d’honneur (étape n°1)
En sortant de l’accueil, nous sommes allés dans la cours d’honneur. La maîtresse nous a répartis en trois groupes : le groupe François 1er, le groupe Louis XIV et le groupe Napoléon 1er.
Nous avons vu les reflets des façades dans les douves. Pendant que nous admirions les façades, nous avons remarqué les lucarnes, les fenêtres du premier étage et un arc.
(Océane et Maëlyss CE2)


Les terrasses (étape n°2)
Du haut des terrasses, on voit tous les jardins, le reflet du château de Villandry et les points d’eau.
Sur la terrasse, on a répondu aux questions. Pour cela, nous avons observé le jardin d’amour.
(Luigi et Clara CE2)



Le belvédère (étape n°3)
Nous avons vu les 6 jardins depuis le belvédère : jardin d’amour, potager, labyrinthe… Dans le jardin d’eau, il y avait des tortues. Auparavant, il y avait des sapins, à présent, il n’y en a plus. Nous avons aussi vu trois ponts de pierre.
(Teddy et Elodie CE2)


Les serres (étape n°4)
En quittant le belvédère, nous avons emprunté une longue allée après avoir cherché sur le plan. Nous devions trouver la statue du chien. Là, avons descendu l’escalier et la serre était à côté. Nous avons expliqué ce qu’était une serre et nous avons vu une personne qui s’occupait des plantes. Nous avons répondu aux questions du livret : il fallait colorier en bleu les cultures du printemps et en rouge les cultures de l’été et de l’automne. Après, il fallait écrire des mots au bon endroit : compost, serres, jardins.
(Lucie et Enzo CE2)



Le jardin d’eau (étape n° 5)
Quand on est rentré dans le jardin d’eau, on a vu un grand bassin où il y avait des tortues. Nous avons vu des fontaines. Ce jardin est aussi à la française : nom donné au dix-huitième siècle aux jardins avec des grandes étendues de gazon et très géométriques.
Sur le plan général, on a colorié en bleu le jardin d’eau.
Une question nous demandait : « As-tu vu d’autres animaux depuis ton arrivée à Villandry ? » On a coché « des carpes ». Dans l’exercice, on nous proposait aussi : des ânes, des éléphants, des ours blancs, des vers de terre ! Bien sûr, c’était faux.
(Sarah et Aymeric CE2)



Le labyrinthe (étape n°6)
La maîtresse nous avait donné un livret où figuraient 10 étapes.

Nous avons vu le labyrinthe mais nous n’avons pas eu le temps de le faire. La maîtresse a pris des photos.
A chaque étape, il y avait un ou plusieurs exercices. Dans le premier exercice, il y avait deux labyrinthes, celui de Chartres et celui de Reims. On devait colorier en rouge le parcours qu’il fallait suivre pour arriver au centre.
Au quatrième exercice, il fallait dessiner un petit labyrinthe comme le modèle et au cinquième, il fallait tracer un labyrinthe tout seul.
(Coline et Maé CM1 )



Le jardin des simples (étape 7)
Dans ce jardin, il y avait beaucoup de plantes disposées en forme de rond. On pouvait observer 32 plantes médicinales. Ce qu’on avait à faire était de reconstruire le nom des plantes : certaines lettres étaient effacées, d’autres noms de plantes étaient totalement effacés. Par exemple, plante méditerranéenne, dont le nom latin lavanda signifie « qui sert à laver ». Une autre plante médicinale était la menthe des cerfs.
Au Moyen Age, on utilisait des plantes sans savoir si elles étaient médicinales, c’est-à-dire si elles guérissaient les maladies. Certaines plantes étaient utilisées pour leur goût dans la cuisine (thym, romarin).
(Paul et Emilie CM1)


La façade ouest du château (étape 8)
En allant voir cette façade, on est passé sous un passage de vigne. On a vu des fenêtres à meneaux, des et des créneaux. La façade est composée de deux parties différentes. A droite, la grande tour date du Moyen Age et à gauche le bâtiment date de la Renaissance.
(Florian CM1)



Le potager (étape 9)
Dans ce potager, il y a cinq croix qui symbolisent la religion chrétienne. Dans le jardin, il y a seize carrés. Ce sont des éléments de la Renaissance.
Dans le potager, les plantations sont entourées de bordures en buis ; des tonnelles permettent aux visiteurs de se reposer à l’ombre et des petites fontaines rafraîchissent l’air des allées.
Nous avons répondu à des questions. Il fallait essayer de reconnaître dans le potager ces quelques légumes : des choux, des salades, des petits pois et des radis.
(Matthieu CM2)



 
Photos Vendôme
 
Ferme Montreuil 2009
 
Grottespétrifiantes
Le vendredi 29 mai, la classe de cycle 3 a visité les grottes pétrifiantes de Savonnières.

Dans un endroit de la grotte il y avait des objets posés qui sont restés tellement longtemps qu’ils sont recouverts de calcaire.
On a tous trouvé ça joli. Le monsieur qui nous faisait la visite guidée nous a dit qu’il fallait tous les quinze jours les retourner car sinon les objets seraient collés ensemble.
Sur les murs des grottes il y avait des stalagmites et des stalactites.
Dans les grottes il y avait aussi des faux dinosaures en statut avec leurs noms.
qui coulait : on l’a tous gouttée, l’eau était potable et très claire.Je me rappelle qu’il y avait des souterrains, il y avait un souterrain qui menait au château de Villandry, un autre qui menait au Cher, puis un autre qui menait à la Loire.
A un moment on a vu de l’eau.

Sur les murs des grottes il y avait des traces de couleur rouille : ça s’appelle de l’oxyde de fer. Il y avait aussi du vert mais c’était de la mousse.

Dans la grotte le monsieur nous a dit qu’il faisait 12°.

A un moment, on a été dans une petite boutique où il y a des objets. On a vu des cadres en pierre et d’autres en caoutchouc. Le monsieur nous a montré un cadre avec une couche de calcaire sur lequel il y avait exactement le même dessin que sur le vrai cadre. Ensuite on a eu le droit de regarder ce qu’il y avait dans la boutique, on a vu des cadres, des animaux, des objets. A un moment le monsieur nous a dit que sur un objet il y avait comme des paillettes mais ça venait des grottes, c’était de la perle de sable.
Ensuite on est sorti de la boutique.

On a tous été contents de la sortie, ça nous a beaucoup plu.

Après nous sommes allés pique-niquer sur l’aire de pique-nique de Villandry .

Roxane (CM2)
 
Sortie forêt 2010
adresse du blog http://lewebpedagogique.com/saunay
Créer un site avec WebSelf